22 mai Manifestation et occupation pour le logement social!

 

Manifestation et occupation pour du logement social ici!

Le lundi 22 mai 2017

Départ de la manifestation, à 13h30, de la Place du Canada, au coin des rue Peel et René-Lévesque (Métros Bonaventure ou Peel).

Le lieu de l’occupation sera dévoilé le jour même.

Départ du POPIR

13h au POPIR-Comité logement(4017 Notre-Dame O.) à quelques minutes du métro Place-Saint-Henri.

Pour plus d’informations: (514)-935-4649

À partir du 22 mai, c’est sur le thème «du logement social ici!» que les groupes membres du FRAPRU déclencheront simultanément des occupations de bâtiments et de terrains  dans plusieurs villes et quartiers, à travers le Québec, pour obtenir la pleine reconnaissance du droit au logement pour toutes et pour tous, pour accroître la pression sur les gouvernements afin qu’ils financent un nombre beaucoup plus significatif de logements sociaux échappant à la logique du profit et pour montrer qu’il ne manque pas de lieux où réaliser de nouveaux logements sociaux.

 

 

 

 

 

 

Lundi 15 mai : A nous la Malting!

Pour stopper la gentrification l’ouest de St-Henri et pour montrer votre appui au projet 100% communautaire des gens du quartier, nous vous invitons à vous mobiliser avec nous.
 
 En 2013, les résidant-e-s de St-Henri se sont opposés sans réserve et avec force à la transformation de l’ancienne usine de la Canada Malting, le long du Canal, en 700 condos. Depuis, des actions et des activités locales, des assemblées publiques et une opération populaire en aménagement ont été organisées.Suite à un atelier de conception en février 2017, le Collectif «À nous la Malting» travaille au développement de son propre projet.
 
Nous voulons un projet 100% communautaire
* parce que cette ancienne usine est la dernière usine vacante que la population peut se réapproprier avant qu’un investisseur ne mette la main dessus (pour faire du profit);
* parce qu’un projet privé ne pourra pas répondre aux besoins locaux ; pour être rentable, un projet privé comprendra inévitablement des condos et entrainera la gentrification du secteur;
* parce que dans le secteur où se situe la Canada Malting, les revenus moyens sont très bas et les besoins sont énormes (épicerie communautaire, agriculture urbaine, logement social, services de proximité, commerces abordables, bureau de poste, etc.).
 
Nous demandons aux élu.e.s de tous les paliers de gouvernement d’investir dans le projet
* parce que de l’argent, il y en a : dans le cadre de la consolidation du pôle récréotouristique Gadbois, la Ville va investir 45 millions $…cet argent serait si bien investi pour répondre à des besoins locaux (les gens ont faim et sont mal-logé.e.s!!);
* parce que dans le cadre du Pdues (plan de développement urbain économique et social), il y aura d’autres investissements dans le quartier;
* parce que la Ville de Montréal a les moyens de mettre le site en réserve;
*parce que le gouvernement du Québec a annoncé 175 millions $ sur 5 ans pour décontaminer des sols;
*parce que le gouvernement fédéral a les moyens d’investir dans des infrastructures sociales et que la Canada Malting peut devenir le filet de sécurité sociale et alimentaire des résidant-es.

Espace autogéré : lancement des activités 2017

Le Collectif pour un Espace autogéré à St-Henri, initiative née d’une AGA du POPIR-Comité Logement il y a environ 18 mois, lance une deuxième année d’activités.

L’objectif premier reste d’ouvrir un local sur Notre-Dame comme alternative à la gentrification, en plus des terrains et des logements sociaux que nous revendiquons. Cette lutte est de longue haleine, nous devons encore développer un rapport de force pour que notre idée, très légitime, devienne incontournable et que les élu.e.es locaux nous donnent accès gratuitement à un local. C’est pourquoi le Collectif lance, pour une deuxième année, des activités pour rejoindre les gens de St-Henri intéressées par le projet et motivés pour se mobiliser contre la gentrification, contre la pauvreté, pour des alternatives qui maintiendront le tissu social et l’entraide à St-Henri.

Samedi 29 avril, il y aura donc une cuisine collective et un atelier pour poursuivre la réflexion et la mobilisation pour un Espace autogéré à St-Henri. Tout le monde est bienvenu, apportez vos contenants, vos bonnes idées ! Rendez-vous au CRCS à 11h, salle 129.

 

 

 

3000 logements sociaux dans le budget du Québec : combien pour Côte-St-Paul-Ville-Émard ?

500 ménages de Côte-Saint-Paul et 375 de Ville-Émard paient 80% de leur revenu pour se loger.

Combien d’unités de logements sociaux seront construits dans ces quartiers à partir des 3000 budgétés à Québec ?  On est en droit de se le demander quand on sait que la majorité des coopératives du quartier datent des années 80!

Pour rendre visibles les besoins en logement social des locataires, le POPIR-Comité Logement organise un Grand Rassemblement ! Rendez-vous samedi 8 avril, à 13h au métro Monk !

Le FRAPRU déçu du nouveau budget fédéral

Le Front d’Action Populaire en Réaménagement Urbain(FRAPRU) a réagi à la sortie du budget du ministre Morneau. Le FRAPRU constate, encore, que malgré les demandes maintes fois répétées par le milieu logement, ce nouveau budget n’est pas à la hauteur des attentes.

Seulement 225 millions par année seront distribués aux différentes provinces, à partir 2019. Ce montant est loin d’être suffisant pour aider 1,5 millions de locataires partout au pays qui ont des besoins impérieux de logement. D’autant plus, l’enveloppe budgétaire sera distribué aux provinces avec aucune consigne, ce qui permettra aux provinces de l’utiliser à d’autres fins que la construction de logements sociaux.

Finalement, les Libéraux ne se sont pas engagés à renouveler les subventions des logements sociaux existants, mettant en péril 435 450 ménages à faibles revenus. Décidément, ce budget, qui devait être le lancement de la Stratégie canadienne sur le logement, est très décevant pour les mal-logé.e.s. La lutte continue!

Pour voir tout le communiqué de presse du FRAPRU:

Le FRAPRU déçu par le manque d’ambition du budget Morneau

Grand rassemblement 8 Avril 2017 pour le logement social à CSPVÉ

À Côte Saint Paul et Ville Émard le logement est un enjeu prioritaire ! Le nombre et pourcentage des ménages locataires consacrant plus de 50% et 80% à leur loyer est alarmante et les besoins criants : logements insalubres, presque 300 familles ont besoin de réparations majeures dans leur appartement et plusieurs logements sociaux arriveront bien tôt à leur fin de convention. Le nouveau comité action du POPIR réalise un rassemblent le 8 Avril à CSPVÉ pour sensibiliser sur la situation et montrer à quel point il faut faire des actions pour les locataires du quartier !

Affiche-manif-8-avril-2017_B

 

Rassemblement du RCLALQ le jeudi 2 mars, départ du POPIR à 10h30

 

Assez du deux poids, deux mesures à la Régie du Logement!

Le jeudi 2 mars, le Regroupement des Comités Logement et Association de locataires du Québec se mobilise pour des changements structurels à la Régie du logement. Les locataires n’en peuvent plus d’attendre pour leur audience, pendant que les propriétaires profitent des courts délais pour les expulser.

Parce que d’une justice à deux vitesses, les locataires en ont plein le dos!

Le POPIR-Comité Logement sera de la partie!

Départ du POPIR 

Jeudi le 2 mars à 10h30

au

4017 rue Notre-Dame O.

Pour plus d’infos ou pour confirmer votre présence: (514)-935-4649

 

Le FRAPRU se mobilise pour la reconduction d’AccèsLogis

 

 
Le 14 février plusieurs groupes membre du FRAPRU se sont mobilisés pour la reconduction du programme AccèsLogis. Le dernier programme au Québec qui permet de construire et financer du logement social. Le POPIR était présent à l’action de Montréal!
 
Une vingtaine de militantes et militants de Montréal et de Longueuil ont réussit à installer un campement durant 1h30 dans les bureaux du cabinet du ministre des Finances Carlos Leitao et une trentaine d’autres qui n’ont pas pu monter ont tenu une action tintamarre simultanée au Rez-de-Chaussé du Centre de commerce mondial. Une bannière «Assez, c’est assez, AccèsLogis faut financer» a également été déployée dans le Centre de commerce mondial et un bouquet de ballons bruyants a été lâché lors de la lecture de l’avis d’éviction.
 
À Châteauguay, une action tintamarre a été organisée par le Comité logement Rive-Sud et le Comité logement Beauharnois devant les bureaux du ministre Moreau.
 
Les membres de l’Association des locataires de Sherbrooke ainsi que ceux et celles du comité logement Trois-Rivières ont fait une tournée des bureaux de députéEs de leurs régions respectives.
À Saguenay, une délégation de Loge m’entraide a remis un message de Saint-Valentin qui disait : «Si AccèsLogis meurt, les locataires auront le cœur brisé» au bureau du premier ministre Philippe Couillard.
À La Sarre et à Rouyn-Noranda, les militantes et les militants de l’Association des locataires de l’Abitibi-Témiscamingue ont distribué des tracts 

À Rimouski, un rassemblement d’une vingtaine de personnes s’est tenu devant le bureau du député Harold Lebel.

 
Bref, ce fut une matinée bien remplie pour les membres du FRAPRU.
Le communiqué émis hier matin se trouve ici: www.frapru.qc.ca/14fevrier