Comité éducation populaire: Des logements, pas des prisons!

La construction d’une nouvelle prison pour personnes migrantes à Laval, au Québec, a presque commencé. Le sol a été assaini et la prochaine étape consiste à couler du béton et à poser les fondations. Parallèlement, le gouvernement fédéral espère augmenter de 30% le nombre de personnes expulsées au cours de la prochaine année et la CAQ continue de promouvoir et de mettre en œuvre des politiques anti-immigrant et islamophobes, attisant le feu de l’extrême droite.

Au POPIR-Comité Logement, nous sommes pour l’accès de tout.e.s au logement et plus largement, contre le racisme et toutes formes d’oppressions. Dans ce contexte, arrêter la construction de la prison est une lutte importante!

De nombreux liens existent entre la criminalisation des personnes migrantes, de la pauvreté, la gentrification de nos quartiers et le droit au logement. Un des liens dans le Sud-Ouest, c’est qu’une des compagnies qui travaille sur le projet, la firme d’architecture Lemay, a installé son siège social à Saint-Henri. Son bâtiment, toujours en construction, fait partie de la vague de gentrification en cours dans le quartier.

Venez en apprendre davantage sur la nécessité de mener une lutte contre la construction de cette nouvelle prison! Nous partagerons des informations sur les projets du gouvernement ainsi que sur les moyens de lutter contre la construction de cette nouvelle prison.

Il y aura un léger goûter!
Pour plus d’infos sur le projet visitez www.stopponslaprison.info

Non aux condos sur le 4700 St-Ambroise!

 

Encore un autre projet de condos est proposé sur le canal Lachine à St-Henri‼️ Pour ce faire, le bâtiment industriel situé au 4700 St-Ambroise doit être démoli, et un projet de logement 100% communautaire pour des femmes et des familles du quartier proposé pour le terrain à côté du bâtiment ne se réalisera pas.

Le promoteur veut acheter l’acceptabilité social du son projet avec l’inclusion des logements sociaux. Les organismes communautaire du quartier lancent un message claire aux éluEs : nous voulons des logements sociaux, pas encore des condos‼️

Joignez-vous à nous au conseil d’arrondissement pour demander aux éluEs de refuser la démolition du 4700 St-Ambroise et de travailler avec nous vers la réalisation d’un projet 100% communautaire à côté.

Lundi 10 décembre à partir du 17h30!

Chocolat chaud et prises de paroles seront au rendez-vous.☕️☕️

Si ce n’est pas déjà fait, n’oubliez pas de signer la lettre ouverte!✍️✍️✍️
https://goo.gl/forms/NLVxv7GzRy7OfRAA3

Gentrification à Saint-Henri : les locataires résistent!!

La semaine dernière, plusieurs dizaines de locataires ont fait la Une des nouvelles de Radio-Canada parce qu’ils et elles sont à risque d’éviction, à cause de la gentrification. Une compagnie, Hillpark Residentiel a vu l’opportunité de faire de l’argent et tente pour cela de mettre dehors 43 ménages locataires des rues Saint-Augustin, Saint-Antoine, du Collège et Saint-Philippe. Une autre compagnie veut faire la même chose avec 10 locataires de la rue Bourget. Ces ménages sont le visage, la partie visible de l’iceberg ! Chaque année, le POPIR-Comité Logement accompagne des dizaines de locataires qui se font pousser de leur logement, de leur milieu de vie pour qu’un nouveau propriétaire fasse de l’argent !

credit photo : 2018, London, Shoreditch, UK Artist: Subdude London

Les locataires de Hillpark et de la rue Bourget veulent résister. Plusieurs dizaines sont allés au Conseil d’arrondissement pour interpeler le Maire. Benoit Dorais et les élu.e.s du Sud-Ouest vont les rencontrer personnellement mardi 20 novembre. Quelles seront les réponses des élu.e.s ? Les immeubles seront-ils mis en réserve afin de bloquer les ambitions spéculatives des promoteurs ? Les immeubles seront-ils transformés en logement social ? Au besoin, les ménages locataires seront-ils relogés ?

Le POPIR-Comité Logement dénonce depuis le début des années 2000 la gentrification et ses conséquences sur les locataires des quartiers populaires. Pour nous, la gentrification n’est pas une fatalité mais le résultat de choix politiques. Nous connaissons les solutions et revendiquons :

  • un moratoire sur la construction de condos ;
  • une réserve de terrains et de bâtiments à développe et convertir en logements sociaux ;
  • le financement de 4000 nouveaux logements sociaux dans nos quartiers ;
  • la préservation du parc locatif abordable avec différents outils qui empêchent la spéculation par la démolition, la transformation, la conversion, etc.

Pour suivre cette lutte et pour appuyer les locataires, appelez au POPIR-Comité Logement (514-935-4649) ou suivez-nous sur facebook.

Lettre ouverte: Opposition à la démolition du bâtiment situé au 4700 sur St-Ambroise

 

 

Ville de Montréal — Arrondissement du Sud-Ouest
815, rue Bel-Air
Montréal (Québec) H4C 1H2

EN MAINS PROPRES

Le 16 novembre 2018

Objet : Opposition à la démolition du bâtiment situé au 4700 sur St-Ambroise

Mesdames,
Messieurs,

Par la présente, nous les sous-signéEs, vous faisons part de notre opposition à la démolition du bâtiment industriel situé au 4700 rue St-Ambroise, aux abords de la canal Lachine à St-Henri.  Nous sommes des résidentEs du quartier, des travailleurs et travailleuses, des intervenantEs communautaires, des alliéEs des luttes sociales du quartier et des personnes déplacées par la gentrification qui souhaitons y revenir.

Le 24 octobre dernier, vous avez déclaré ne pas être en mesure de prendre une décision quant à la démolition du 4700 rue St-Ambroise. Pour nous, la décision va de soi: démolir cet immeuble pour laisser place à un projet de condominiums va à l’encontre de la préservation d’une zone économique sur le site que l’arrondissement et la ville de Montréal se sont eux-même donné comme orientation dans le Plan de développement urbain, économique et social – Turcot (PDUES),  et ne ferait qu’’accélérer la gentrification déjà importante du quartier.

Nous sommes conscientEs que le promoteur veut acheter l’acceptabilité sociale de son projet par l’inclusion d’un peu moins de 100 logements sociaux.  Cependant, il est clair pour nous que l’arrivée de 300 nouveaux condominiums aura trop d’impacts négatifs sur le quartier. Nous somme convaincuEs que le projet va contribuer directement à l’accroissement des inégalités sociales, déjà trop présentes. Pour les ménages moins nantis de St-Henri, la venue de ce projet va de pair avec une augmentation du nombre de commerces de luxe inaccessibles, des  hausses de loyer importantes et des reprises de logement.

Nous souhaitons ardemment que nos voisins et nos voisines qui vivent à faible et à moyen revenu puissent continuer de vivre et de s’épanouir à St-Henri.  La ville de Montréal et l’arrondissement ont les moyens financiers et des levées réglementaires pour développer des logements sociaux sans dépendre des promoteurs de condominiums.

Pour ces raisons, nous vous demandons de refuser la demande de démolition déposée par le propriétaire du 4700 rue St-Ambroise et de mettre en réserve des terrains pour développer des projets 100% communautaires.

Nous vous remercions, Mesdames, Messieurs, pour l’attention et la considération que vous porterez à la position défendue dans cette lettre.

Pour signer la lettre ouverte: https://goo.gl/forms/NLVxv7GzRy7OfRAA3

 

 

Manifestation du FRAPRU à Québec jeudi 22 novembre

Manifestation du FRAPRU à Québec

Le jeudi 22 novembre le FRAPRU ira manifester à Québec. Rassemblé devant le bureau du ministre Jean-Yves Duclos responsable de l’habitation pour le gouvernement du Canada, nous irons demander que les sommes pour le logement social promis par la Stratégie Canadienne pour le Logement soient dépensées immédiatement. Les besoins en logement sont encore immense et les locataires ne peuvent plus attendre!

Le POPIR partira entre 8h30 et 9h00 de Montréal. Joignez-vous à nous! Lunch inclus!

Pour infos et inscriptions: 514-935-4649

 

Comité d’éducation populaire: logement et légalisation du cannabis

Le POPIR-Comité logement vous invite à son atelier d’éducation populaire le 15 novembre à 17h au CEDA.

La légalisation du cannabis récréatif, qui est en vigueur depuis le 17 octobre 2018, a plusieurs incidences sur les droits et obligations des locataires.
Lors de ce comité d’éducation populaire, nous ferons une courte présentation sur les interdictions qui accompagnent cette mesure légale quant au logement.
Cette présentation sera ensuite suivi d’une discussion sur la question, pendant laquelle nous pourrons répondre à vos questions.

Assemblée publique Pauvre + captif

Savez-vous que depuis 2015, une personne qui reçoit de l’aide sociale ne peut pas quitter le Québec pour plus que 7 jours consécutifs ou 15 jours cumulatifs par mois, sous peine de se faire couper l’aide sociale?

C’est une mesure discriminatoire qui brime les droits des prestataires d’aide sociale, surtout des immigrant.e.s et des femmes, et qui est contesté devant les tribunaux. Le POPIR participera à une assemblée populaire qui réunira des personnes ayant vécu l’impact du règlement, des juristes et des personnes concernées pour discuter et prendre action ensemble. Joignez-vous à nous !! Appelez-Patricia pour réserver votre place!

Un lunch végétarien sera offert.
L’événement sera bilingue et il y aura une traduction.

Pour en savoir plus sur la campagne: https://pauvreetcaptif.com

Comité d’éducation populaire

À l’occasion de ce Comité d’éducation populaire, nous souhaitons prendre connaissance, ensemble, des dernières statistiques en lien avec le logement dans le Sud-Ouest.

À première vue, ces statistiques nous laissent croire que la situation s’améliore pour les locataires. Toutefois, ce portrait global invisibilise les situations de précarité et d’insalubrité vécues par les locataires.

*****

Parce qu’encore trop de ménages consacrent plus de 50% de leur revenu au paiement du loyer;
Parce que les logements sont toujours trop petits, insalubres ou ont besoins de réparations majeures;
Parce que les femmes, les personnes seules, les ménages monoparentales ainsi que les personnes issues de l’immigration sont davantage mal-logés;

Joignez-vous à nous pour échanger sur vos conditions de logement et rendre visible ce qui ne l’est pas dans le dernier portait statistique !

Rendez-vous mardi le 16 octobre à 17h au Centre d’éducation aux adultes (CÉDA). L’adresse du CÉDA est le 2515 rue Delisle.

Notez qu’un léger repas sera servi lors de l’atelier.