La rentrée s’annonce chaude: tenir tête au gouvernement et aux gentrificateurs!

frapru_acceslogis

 

Les crosseurs ne prennent pas des vacances; nous autres non plus!

Deux actions fin-d’été pour défendre le droit au logement et le droit au maintien dans nos quartiers!

samedi 27 août, à 20h, Parc des Cordonniers (Notre-Dame O./Bourget): Projection de film! 

Dans le contexte de la lutte pour un espace autogéré à St-Henri, occupons les espaces publics cet été pour faire vivre notre quartier à notre manière!

Venez passer du bon temps ensemble, s’approprier nos espaces communs, et imaginer la vie de quartier dans un espace autogéré!

mercredi 31 août, Rassemblement devant la consultation sur Accèslogis, 13h, devant l’hôtel Holiday Inn, au 999, Saint Urbain, coin Viger, (métro Place d’Armes)

(Lieu de rassemblement Sud-Ouest: 12h30 au POPIR, 4017 rue Notre-Dame Ouest)

En juin dernier, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) et la Société d’habitation du Québec (SHQ) ont lancé une consultation sur les programmes québécois en habitation, qui vise à « optimiser » les investissements gouvernementaux en habitation « afin d’aider plus efficacement (la) clientèle ». Cependant, toutes leurs questions ne portent que sur AccèsLogis, le seul qui permette encore le développement de nouveaux logements sociaux. Les autres programmes, qui se traduisent par des subventions aux propriétaires privés, ne font l’objet d’aucun questionnement.

Le FRAPRU y voit le signe d’une remise en question du logement social.

Pourtant…
À l’heure où 270 340 ménages locataires du Québec ont des besoins impérieux de logement, où plus de 40 000 d’entre eux attendent un HLM depuis plusieurs années, où le parc de logements privés vieillit vite et mal, le gouvernement doit non seulement poursuivre le développement de nouveaux logement sociaux, en construction neuve, en recyclage ou en rénovation, mais il doit l’améliorer et le bonifier, afin qu’au cours des 5 prochaines années, on ait répondu aux besoins les plus criants.

C’est pourquoi il est important de se mobiliser en marge de la consultation, afin de faire entendre nos voix :

Rassemblement le 31 août 2016, à Montréal
Rejoignez-nous en grand nombre, à 13h, devant l’hôtel Holiday Inn, au 999, Saint Urbain, coin Viger, (métro Place d’Armes) !

Dimanche 8 mai : le Sud-Ouest occupe pour le logement social

Nos quartiers se gentrifient, les locataires ne se sont pas enrichis, ça prend du logement social !
La semaine d’occupations de terrains et de bâtiments  du FRAPRU commence demain, dimanche 8 mai. Si la première année de la campagne «Le logement un droit», nous avons essayé de camper au centre-ville de Montréal, cette année, les occupations seront locales, dans votre quartier !
Dès le dimanche 8 mai (rendez-vous à 14h00 au métro Lionel Groulx).
Nous avons choisi de commencer dans le Sud-Ouest notamment parce que les besoins en logement social y sont énormes (2470 ménages de l’arrondissement paient 80% de leur revenu pour se loger). La gentrification des dernières années a entrainé des fortes hausses de loyer (jusqu’à 28% dans la Petite-Bourgogne), les condos poussent, les logements sociaux sont trop rares, les terrains et les bâtiments vides disparaissent les uns après les autres au profit des promoteurs.
Les gouvernements fédéral et provincial ont pourtant les moyens d’investir…s’ils en ont la volonté politique !Encore faut-il qu’ils sentent la pression populaire, qu’ils sentent que le mouvement pour le droit au logement ne lâchera jamais tant et aussi longtemps qu’il y aura des mal-logé-e-s.
Manifestons, occupons, campons pour le droit au logement
Ça commence le 8 mai dans le Sud-ouest (14h00 au métro Lionel Groulx)

 

DSC_9915

Pour en savoir plus que le squat/l’occupation, visiter notre facebook ou le site du FRAPRU.

«Occupes» * ton quartier – pour y rester, ça prend du logement social

*Nous reconnaissons que nous menons cette action sur un territoire non-cédé par la nation Kanienkehaka

Le dimanche 8 mai, la semaine d’occupation de terrains et de bâtiments du FRAPRU va commencer dans le Sud-Ouest, départ à 14h de la station de métro Lionel Groulx.

Cette action d’envergure vise à signifier clairement aux gouvernements fédéral et provincial l’urgence de financer plus de logements sociaux, dans le Sud-Ouest (Petite-Bourgogne, Saint-Henri, Côte-St-Paul et Ville-Émard), 7300 ménages sont mal-logé.e.s dont 2020 paient 80% de leur revenu pour se loger !

22489_1100473883336238_8527063775449970877_n

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs terrains vacants ou bâtiments dans le Sud-ouest pourront donc nous accueillir…soyons nombreux à marcher et à occuper parce le logement est un droit !

Comité Mobilisation du P.O.P.I.R. – Comité logement!

La situation des locataires sur le marché privé, dans le Sud-Ouest et à Montréal en général, est toujours aussi difficile. Rien que chez nous, sur le territoire du POPIR, selon les données officielles les plus récentes, 7300 ménages paient plus de 30% de leur revenu pour se loger!

 

Vous êtes donc tous et toutes invitéEs à venir discuter de la situation des locataires sur le marché privé et des actions qui s’en viennent lors du prochain comité mobilisation du P.O.P.I.R. –  Comité Logement:

 

Quand: mardi le 19 avril, à 17h00

Où: à la salle 119 du CÉDA (2515 rue Delisle, métro Lionel-Groulx).

 

*Soupe et café sur place*

 

Facebook: https://www.facebook.com/Popir-Comit%C3%A9-Logement-811463378941047/

 

 

Salaire minimum et logement!

affiche comité mob - 15$ - 22-03-2016-page-001

Le P.O.P.I.R. – Comité Logement vous invite à venir discuter de la lutte que mènent présentement le Centre des Travailleurs et Travailleuses Immigrants (CTI) et l’organisation Industrial Workers of the World (IWW). Ces deux groupes militent entre autres pour que le salaire minimum passe du maigre 10,55$ actuel à 15$/heure.

Venez discuter de cette lutte et de ses effets sur l’accessibilité au logement avec des représentantEs de ces deux groupes.

InvitéEs :

Une personne de la IWW

&

Une personne du CTI

Où : Au CÉDA (2515 rue Delilse, métro Lionel-Groulx)

Quand : mardi 22 mars, à 17h00

(Soupe et café sur place)

Manif-Action dans Westmount pour le droit au logement!

Le P.O.P.I.R. – Comité Logement vous invite à participer à une manif-action à Westmount dans le cadre de la campagne Le logement, un droit! du FRAPRU.

Cette campagne a pour but de mettre de pression sur les gouvernements provincial et fédéral pour qu’ils augmentent leurs investissements en matière de logement social, notamment en construisant 50 000 nouveaux logements sociaux en 5 ans.

Cette manifestation débutera au parc King George, dans Westmount, à 13h30, le jeudi 17 mars 2016.

Départ du Sud-Ouest en autobus: À 13h00 au CEDA (2515 rue Delisle, métro Lionel-Groulx)

affiche frapru manif-action 17-03 westmount

À Montréal, la communauté c’est vital!

Lundi le 7 mars, nous vous invitons à venir démontrer votre intérêt pour l’avenir du site du Negro Community Center (NCC) dans une ambiance festive.

Depuis de nombreuses années, la communauté de la Petite-Bourgogne se mobilise autour de l’avenir du site du Negro Community Center. En mai 2014, suite à l’effondrement d’une partie du bâtiment, les voisines et voisins du site ont réaffirmé leur volonté que ce site reste au service de la communauté. Ensuite, en novembre 2014, l’arrondissement du Sud-Ouest s’était opposé à la démolition du centre par son nouvel acquéreur mais la cour avait tranché. Depuis, la Coalition de la Petite-Bourgogne porte la demande d’une réserve foncière sur ce site.

Le POPIR-Comité Logement vous invite à participer à une action de visibilité dans le cadre du lancement de la campagne montréalaise pour une réserve de terrains et de bâtiments menée par le FRAPRU. Nous tenons à rappeler la demande portée par le milieu afin que l’ancien site du Negro Community Center soit mis en réserve à des fins sociales et communautaires.

Rendez-vous le lundi 7 mars, à 11:00am, devant le terrain du NCC, coin Coursol et Canning, près du parc Oscar-Peterson et du métro George-Vanier.

Boissons et nourriture seront offertes pour l’occasion !

Évènement facebook: https://www.facebook.com/events/553256738177545/

LaCommunautéC'estVital1

Comité mobilisation sur les campagnes pour le droit au logement

affiche comité mob 23-02 - campagnes logement-page-001

Venez discuter et vous informer des campagnes en cours pour le droit au logement «Le logement, un droit!» et «Assez d’être mal-logé.e.s!», auxquelles le P.O.P.I.R. – Comité Logement participe.

 

Ce rendez-vous a pour but de parler des revendications de ces campagnes. Notre objectif est d’améliorer notre qualité de vie et nos conditions de logement à tous et toutes. Aussi, nous parlerons des actions à venir pour les prochains mois et auxquelles vous êtes invitéEs à participer. Entre autres:

  • Jeudi 17 mars – Manif -Action : Installons notre  »village des mal-logéEs » à Westmount pour le droit au logement
  • jeudi 24 mars – Annonce de la journée des locataires et campagne-photo massive
  • 24 avril – Manifestation nationale pour la Journée des locataires dans le Sud-Ouest
  • Du 8 au 14 mai – Semaine d’occupation de terrains/bâtiments pour le droit au logement

Rendez-vous au CEDA (2515 rue Delisle), salle 119, mardi le 23 février, à 17h00.

De la soupe et du café seront servis sur place. Au plaisir de vous y voir!

Coupures à l’aide sociale : mobilisation conte le projet de loi 70

Parmi toutes les mesures d’austérité, le gouvernement du Québec a annoncé à l’automne 2015 un projet de loi (PL 70) visant à réformer l’aide sociale. La principale modification , soit la création d’une nouvelle prestation (OBJECTIF EMPLOI), cible directement les personnes qui demandent de l’aide sociale pour la première fois, essentiellement (mais pas exclusivement) les jeunes. Officiellement, le gouvernement prétend vouloir inciter et favoriser l’emploi des personnes qui demandent de l’aide de dernier recours. Sauf qu’en réalité, il s’agit d’une atteinte directe au droit à l’aide sociale.

Surtout, nous doutons fortement que les personnes vont réellement être accompagnées dans leur recherche d’emploi. Premièrement, les programmes déjà existant sont coupés avec l’abolition d’alternative jeunesse (7 à 8 millions$). Ensuite, l’accompagnement sera personnalisé mais rien n’est prévu pour faciliter l’accès aux agent-e-s d’aide sociale. Or, quiconque a déjà cogné à la porte d’un Centre local d’emploi (CLÉ) sait très bien qu’il est très difficile de leur parler ! Finalement, le programme semble très exigeant et une personne qui n’irait pas au bout de son «plan» sera pénalisée !

Le plus odieux reste la coupure annoncée de la prestation pour «manquements au Plan d’intégration à l’emploi»…une coupure non chiffrée dans la Loi mais le Ministre a parlé de 300$…ce qui veut dire que la prestation serait coupée de de moitié.

Depuis l’annonce de ce projet de Loi, les voix se sont multipliées pour le dénoncer: les personnes assistées sociales pour commencer qui ont livré de courageux témoignages sur l’importance de l’aide sociale, les partis politiques toujours prompts à critiquer les coupures à l’aide sociale quand ils sont dans l’opposition, les syndicats qui ont fait preuve d’un geste de solidarité apprécié en dénonçant l’impossibilité de survivre avec 300$ en poche par mois et finalement, les groupes communautaires, rassemblés au sein de la coalition Objectif Dignité qui multiplie les actions.

objectif-dignitecc81

Le POPIR-Comité Logement vous invite à vous mobiliser et à joindre votre voix pour dénoncer le projet de loi et forcer le gouvernement à reculer. L’austérité touche déjà les plus démuni-e-s…voilà maintenant qu’on veut leur couper les vivres s’ils n’acceptent pas n’importe quel emploi. On sait pour quel genre de patron le gouvernement travaille mais on ne le laissera pas faire.

Prochaine mobilisation : mercredi 10 février, à Montréal
Rendez-vous au POPIR-Comité Logement à 11h30.

Comité mobilisation sur l’aide sociale et le projet de loi 70

Le projet de loi 70, qui vise la création d’un nouveau programme, Objectif emploi, viendra modifier beaucoup de choses et aura de gros impacts. Il touchera surtout les gens qui feront une première demande à l’aide sociale, mais aussi les personnes déjà prestataires. De plus, ce projet de loi témoigne d’une vision bien particulière de la pauvreté et renvoie une image négative des personnes ayant accès à l’aide sociale.

 

Le mardi 12 janvier, à 17h00 au CEDA (2515 rue Delisle), à la salle 119, venez discuter de ce projet de loi. Qu’est-ce qu’il implique? Quel impacts aura-t-il?

 

*De la soupe et du café seront servis sur place.

affiche comité mob pdl 70 et aide sociale (12-01-2016)-page-001